Que ce soit à Chalonnes-sur-Loire, à Evron, à Vertou les fermetures – nombreuses – de guichet SNCF sur tout le territoire des Pays de la Loire suscitent des difficultés pour les usagers. Car s’il ne s’agit pas de nier les évolutions réelles des modes de consommation, il faut comprendre qu’au cœur d’une politique de mobilités, les guichets SNCF rendent un service, et un service précieux à une population éloignée des outils numériques.
A travers sa convention avec la SNCF, la Région peut et doit garantir cet accès. Elle doit être plus exigeante !
La Région est aussi trop timorée là où elle peut directement agir. Nous avons une nouvelle fois proposé d’inscrire les 3M€ de crédits d’avance des financements de l’Etat pour engager sans tarder les indispensables travaux sur la ligne ferroviaire Alençon Le Mans. Si la présidente Christelle Morançais a reconnu l’urgence – elle l’a dit aux côtés des Présidents des régions Centre-Val de Loire et Normandie ainsi qu’au congrès des maires de la Sarthe – elle refuse avec entêtement cette solution… qu’elle avait pourtant retenue s’agissant de la ligne Clisson Cholet ! Les finances de la Région permettraient cet effort.
Frileuse, la Région l’est encore en matière de transition écologique alors que la question des nouvelles mobilités est centrale dans la problématique du climat. Alstom a fait rouler le premier train à hydrogène en Allemagne. Il nous faut désormais engager résolument la Région dans ce grand enjeu pour demain afin qu’en France le premier train à hydrogène puisse être ligérien !
Comme le chantait Charles Aznavour, « il y a des trains » et il faut souhaiter qu’il y ait encore longtemps des trains en Pays de la Loire !


Retrouvez la vidéo d’Olivier Biencourt
“La Région doit agir pour améliorer la qualité du service public ferroviaire”

 

 

Future tarification des transports scolaires : que nous cache-t-on ?

Depuis le 1er septembre 2017, ce sont les Régions qui sont compétentes en matière de transports scolaires en lieu et place des Départements. Il existe en Pays de la Loire cinq tarifications différentes avec des écarts allant du simple au double (de 70€ à 150€). Or, la majorité régionale a – enfin ! – annoncé pour la fin de l’année un règlement qui fixera les conditions de l’harmonisation de la tarification dans les transports scolaires en 2019. Si ce règlement est soumis au vote de l’assemblée régionale en fin d’année, c’est que l’ensemble du dispositif est déjà fixé. Nous avons demandé à connaître sans tarder la politique tarifaire qui sera appliquée afin de savoir les conséquences financières concrètes sur le porte-monnaie des familles. La majorité régionale, par la voix de son vice-président Roch Brancour, a refusé de répondre. L’importance de cette question justifie une pleine et complète transparence. Que nous cache-t-on ?

Share This

Partagez l'article !