Le secrétariat d’Etat chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations lance aujourd’hui le Grenelle des violences conjugales.

Hier, nous apprenions le 101ème féminicide de l’année 2019. Alors qu’en France, le nombre de femmes tuées chaque année sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint est en hausse, la “grande cause nationale” annoncée par Emmanuel Macron au début de son quinquennat doit se traduire en actes et mobiliser l’ensemble des acteurs concernés.

Nous tenons à réaffirmer notre soutien total à toutes les associations et structures qui luttent au quotidien contre ces violences et qui accompagnent les femmes et les enfants victimes.

Nous voulons également exhorter, une fois de plus, la majorité à la Région Pays de la Loire et sa Présidente Christelle Morançais à prendre enfin la mesure de l’enjeu et à prendre toute sa part dans ce combat, qui doit être celui de chaque élu.e, de chaque collectivité, à toutes les échelles de la puissance publique.

Plusieurs fois, nous avons déploré la baisse des subventions régionales allouées aux structures engagées dans l’accueil, l’accompagnement et le soutien aux victimes de violences – le Planning familial, le Centre d’information des droits des femmes et des familles (CIDFF) – mais aussi le fait que le sujet des violences conjugales ou intrafamiliales est totalement absent du “Plan régional en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes” lancé en 2017 par le Conseil régional.

La lutte contre les violences faites aux femmes ne peut pas être une variable d’ajustement de nos politiques publiques. La Région Pays de la Loire doit s’engager pleinement dans ce combat, qui doit traverser chacune des politiques qu’elle porte, pour la jeunesse, l’éducation et la formation, le soutien aux associations bien évidemment, mais également les transports, le logement…

Plus largement, chaque citoyen.ne est concerné.e par ce fléau et peut agir à son niveau. Si vous êtes victime ou témoin, il y a urgence : appelez le 3919.

Share This

Partagez l'article !