Couacs à répétition, retards, dysfonctionnements, manque d’information, tarifs en hausse pour les particuliers… Voilà à quoi s’est résumée la rentrée 2019 pour celles et ceux qui, dans notre région, utilisent quotidiennement les transports en commun. La Région avait pourtant 18 mois devant elle pour la préparer dans de bonnes conditions. Que ce soit dans les trains express régionaux (TER), sur les lignes interurbaines ou dans les cars scolaires, les difficultés ont été nombreuses dans les cinq départements des Pays de la Loire. Les maires se sont d’ailleurs souvent trouvés en première ligne pour répondre aux inquiétudes des familles qui ne trouvaient pas de réponses auprès de la Région.

Aujourd’hui, il faut sans tarder dresser un bilan de cet échec et trouver des solutions rapides et efficaces afin d’y remédier. Cela est d’autant plus nécessaire au moment même où la transition écologique et énergétique nous encourage à une accélération sans précédent du développement des transports en commun. Cette situation est d’autant plus rageante qu’en ayant en mains l’ensemble de ces outils, la Région peut faire plus et mieux pour répondre aux besoins de mobilité. C’est l’ambition que nous voulons porter pour les Pays de la Loire.

Lire la lettre d’information

Share This

Partagez l'article !