La droite régionale est obnubilée par sa volonté de noircir les réalités régionales et le bilan de la majorité précédente. Cela l’amène à jouer contre l’intérêt de notre région en dévalorisant de belles réussites collectives et en diffusant de fausses informations. C’est le cas concernant le TechnoCampus Smart Factory à Saint-Nazaire, outil unique au service de l’industrie du futur, seul équipement collectif de réalité virtuelle et augmentée dédié à l’industrie en France.

Ouvert en novembre 2015, cet équipement monte aujourd’hui en puissance. Son coût de fonctionnement de 1m€ par an est couvert à 80% par ses clients privés dont Airbus à hauteur de 70%.

Sa réalisation a été décisive pour renforcer les atouts des usines Airbus de Saint-Nazaire et de Nantes et renforcer leur charge de travail.

La mobilisation des outils du TechnoCampus a permis au chantier naval STX, second utilisateur de la plateforme, de développer de nouvelles manières de concevoir et industrialiser les paquebots, et de les présenter à ses clients, grâce aux visites virtuelles leur permettant de découvrir les innovations avant la construction. Ces atouts ont été décisifs pour obtenir les récentes commandes de plusieurs milliards d’euros, induisant des centaines d’emplois. Plusieurs milliards de chiffre d’affaire facilités par un équipement qui a coûté 11 millions d’Euros, le jeu en vaut la chandelle.

Le chantier renforce en ce moment même son implication au sein de TechnoCampus Smart Factory. Des discussions sont en cours avec General Electric (Alstom) autour des énergies marines renouvelables. Ces perspectives sont très positives.

L’utilisation du TechnoCampus par les PME reste plus lente, car ces technologies se diffusent par étape des centres de recherche vers les grands groupes et ETI, puis jusqu’au PME. L’ouverture de Smart Factory aux PME est l’enjeu de l’année qui vient.

Dire la vérité c’est saluer un équipement de recherche technologique autofinancé à 80%, moins de 18 mois après son ouverture, ce qui est remarquable ; dire la vérité c’est souligner que cet équipement a été crucial pour remporter de beaux succès pour l’industrie et l’emploi dans notre région, dire la vérité c’est œuvrer ensemble pour transformer l’essai et placer la réalité virtuelle et augmentée au cœur du défi de l’industrie du futur au bénéfice des PME.

Moins de dogmatisme et de jeu politique, plus de pragmatisme et de jeu collectif, voilà ce que nous appelons de nos vœux au service des salariés et des entreprises

Christophe Clergeau
Conseiller régional des Pays de la Loire
Président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain

Share This

Partagez l'article !