« Dans la presse d’aujourd’hui, Laurence Garnier donne des leçons et en appelle à une action collective pour accompagner les migrants en citant la ville de Nantes et le département. Je suis abasourdi de lire de tels propos de la part de la 2ème Vice-présidente du Conseil régional des Pays de la Loire qui pourrait tout aussi bien agir pour accompagner les villes. C’est d’ailleurs dans ce sens que j’ai écrit, hier, à la Présidente Christelle Morançais pour lui demander quelles mesures elle pourrait prendre pour accompagner les communes dans leur démarche d’accueil des réfugiés.

Mais qu’a fait Madame Garnier à la Région pour venir en aide aux populations migrantes et pour aider les communes qui font le choix d’avoir une démarche humaniste et solidaire ? Au lieu de donner des leçons, qu’elle agisse !

Quand Madame Garnier critique l’évacuation du lycée Leloup-Bouhier, elle oublie de préciser que, quelques jours plus tôt, le Conseil régional avait mobilisé les forces de l’ordre et une agence de gardiennage privée pour empêcher des migrants de s’installer au lycée Vial, pourtant lui aussi désaffecté. Ce double discours est détestable. Le sujet est trop sérieux pour avoir des propos approximatifs et incohérents. Madame Garnier ne peut pas avoir un discours différent selon qu’elle est élue municipale ou Vice-présidente de la Région. J’attends qu’elle prenne toute sa part dans cet élan de solidarité des élus et des nantais. »

Christophe Clergeau
Président du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain
Conseiller régional

-> Lire le courrier envoyé à la Présidente Christelle Morançais

Share This

Partagez l'article !