Dans le rapport qu’il vient de remettre à la ministre des transports, Elisabeth Borne, le Conseil d’Orientation des Infrastructures passe totalement à côté de l’enjeu de la connexion des Pays de la Loire et du Grand Ouest au reste du pays et à l’Europe. Il juge notamment que les projets de lignes nouvelles Ouest-Bretagne-Pays de la Loire sont « non prioritaires » et doivent être décalés après 2037. Ces conclusions sont inacceptables et si elles étaient confirmées par le Gouvernement, cela reviendrait à donner un second coup sur la tête des habitants et des élus mobilisés pour le développement du Grand Ouest.  

En plus du report du projet de LNOBPL, le rapport évoque aussi un possible report des travaux sur la ligne Nantes-Bordeaux à 2028 dans son scénario le moins ambitieux financièrement. Enfin et contrairement aux déclarations du Premier Ministre, le rapport n’évoque pas la nécessité de faire des travaux sur la ligne Nantes-Paris et de mieux relier la région aux aéroports parisiens. Nous demandons au Premier Ministre de tenir ses engagements et de réaffirmer la totale mobilisation de l’État pour assurer la connexion du Grand Ouest à court, moyen et long terme ! Nous ne pourrions pas accepter un deuxième abandon de l’Ouest en moins d’un mois !

 Christophe CLERGEAU
Conseiller régional des Pays de la Loire
Président de groupe

Share This

Partagez l'article !