« Les actions éducatives portant sur la Shoah doivent être équilibrées par d’autres actions relatives aux crimes communistes, y compris pendant la Seconde guerre mondiale ». C’est par ces propos indignes que Brigitte Nédelec, élue régionale membre du groupe Rassemblement national des Pays de la Loire, s’est une fois de plus distinguée ce matin dans le cadre des débats de la commission permanente de notre institution.

Ces propos, qui visent à relativiser ce que fut et ce que doit demeurer la Shoah dans notre mémoire collective, sont insupportables. Ils témoignent a minima du révisionnisme dont l’extrême droite est coutumière.

Mme Nédélec a été rejointe en cela par Pascal Gannat, membre du groupe Alliance pour les Pays de la Loire – Traditions et libertés, faisant lui le parallèle entre la Shoah et les guerres de Vendée.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces propos, qui sont autant d’outrages à la mémoire nationale et aux victimes de ces crimes, et demandons à la Présidente de Région d’en faire de même.

Share This

Partagez l'article !