Dans la presse, le vice-président aux transports, Roch Brancour, a indiqué que l’ouverture à la concurrence des TER en Pays de la Loire serait « plus significative dans notre Région que dans les autres ». Quel est le programme caché de la majorité ? Il faut qu’elle sorte de l’ambiguïté et qu’elle indique clairement jusqu’où elle veut aller. Nous n’acceptons pas la politique du fait accompli !

Le 4 avril dernier, la Région Pays de la Loire était la deuxième Région de France après PACA à lancer un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des opérateurs dans la perspective de l’ouverture à la concurrence des TER, possible pour les Régions dès le mois de décembre prochain.

Dans le journal La Vie du Rail du 3 juin dernier, le vice-président aux transports Roch Brancour affirmait : « Nous mettons à disposition des informations sur l’ensemble de notre réseau et demandons aux acteurs ce qui les intéresse (…) Les résultats nous aideront à finaliser l’allotissement de notre réseau. Nous commençons à avoir une idée mais elle n’est pas encore totalement arrêtée (…). L’ouverture à la concurrence sera sans doute plus significative dans notre Région que dans les autres ».

Cette déclaration fait vivement réagir Olivier Biencourt, conseiller régional membre de la commission transport, qui s’interroge : « Pourquoi tous ces mystères ? Quel est le programme caché de Roch Brancour ? La majorité régionale avance masquée, sans jamais faire part de l’état de sa réflexion ni de l’avancement des consultations en cours. Nous la prévenons que n’accepterons pas d’être mis, avec l’ensemble des usagers du train en Pays de la Loire, devant le fait accompli en décembre prochain ! C’est une exigence démocratique et un impératif de service public ! »

Share This

Partagez l'article !