Lors de la commission permanente du vendredi 8 février, la Région a affecté une somme de 250 000 € pour la mise en œuvre de l’Orientibus. En effet, lors de la session budgétaire, la Région a décidé de transformer l’Apprentibus en Orientibus avec, à terme, un véhicule par département. Au moment où les jeunes et les familles s’inquiètent de leur orientation et doivent faire leurs choix sur « parcoursup », la Région invente un nouveau gadget – l’Orientibus – sans aucune concertation avec les professionnels de l’orientation et pour un budget astronomique.

Cela fait maintenant un an et demi que nous réclamons un véritable plan pour l’orientation. Jusque-là, la majorité se cachait derrière les incertitudes législatives pour engager sa réflexion qui aboutira finalement en juin prochain.

« La Région n’est pas au rendez-vous ! », estime Violaine Lucas, « La majorité a tergiversé pendant des mois pour finalement nous proposer un énième gadget, l’Orientibus, dont le but est d’avoir un bus par département d’ici 2021. Le dispositif sera donc entièrement actif dans… trois ans ! Cette situation est vraiment dramatique alors que les inquiétudes des jeunes et de leurs familles, face aux réformes de la formation et de l’éducation, sont légitimes. Et cela, sans parler des inquiétudes des personnels de l’ONISEP. Nous attendons des réponses sur le sujet de l’’orientation depuis le début du mandat et rien n’a jamais été anticipé ».

Pour Jean-Claude Charrier, « L’opération coûte 1,2 millions d’euros, sans compter tout l’argent investi pour l’Apprentibus. Ce montant est très important et on est en droit de se poser des questions sur la rentabilité de ce projet ».

Violaine LUCAS
Conseillère régionale

Jean-Claude CHARRIER
Conseiller régional

Share This

Partagez l'article !