Lors de la commission permanente du 29 mai dernier, la majorité régionale a adopté une modification du règlement des transports scolaires obligeant les élèves transportés à porter le gilet haute-visibilité siglé de la marque régionale « Aléop », à l’exclusion de tout autre gilet, même conforme aux normes de sécurité. La sécurité de nos enfants est une priorité. Ils n’ont pas vocation à servir de supports de communication au Conseil régional.

La modification du règlement des transports scolaires adoptée en commission permanente du Conseil régional le 29 mai dernier prévoit que, en cas de perte ou de vol du premier gilet haute-visibilité fourni à chaque élève par la Région, un premier remplacement sera assuré gratuitement. Les gilets suivants seront quant à eux facturés douze euros aux familles.

Si cette première disposition ne pose pas de difficulté, elle en introduit une seconde qui nous apparaît comme inacceptable. La délibération précise en effet que les gilets haute-visibilité portés obligatoirement par les élèves empruntant les services de transports régionaux « doivent être ceux fournis par la Région (porteurs de la marque Aléop) ».

Pour Viviane Lopez, membre de la commission transport, « la sécurité des élèves doit primer sur la communication de la Région. Nos enfants n’ont pas vocation à devenir les supports de communication de la Région ! Si les familles possèdent chez elles des gilets haute-visibilité aux normes en vigueur, elles doivent avoir le droit d’en équiper leurs enfants si elles le souhaitent ».

 

Share This

Partagez l'article !