La Région vient d’annoncer ses nouveaux tarifs pour les TER. C’est la double peine pour les abonnés mensuels qui subiront une augmentation moyenne de 15% et la suppression du dispositif « trajet 1 euro ». D’ici 2020, ce sera donc 21€ en plus sur l’abonnement mensuel pour tous les trajets. Pour les bénéficiaires du « trajet 1 euro », l’augmentation du reste-à-charge pourra aller jusqu’à 56€ par mois ! La majorité s’était engagée à ne pas augmenter les impôts. En quoi est-il si différent d’augmenter massivement les tarifs du TER en taxant les usagers et les entreprises, qui financent 50% des abonnements professionnels ?

Concrètement, un abonné de la ligne Ancenis-Nantes paiera 28% de plus pour son abonnement mensuel en 2020, alors même que la qualité de service n’est pas au rendez-vous. Pour un abonné de la ligne Angers-Le Mans qui bénéficie actuellement du dispositif « trajet 1 euro », il devra débourser plus de 500€ supplémentaires sur une année complète ! Le choix de la majorité régionale est une attaque inacceptable contre le pouvoir d’achat des Ligériens et notamment des classes moyennes habitant hors des grandes villes et contraintes de prendre le train pour aller travailler. Cette décision est d’autant plus incompréhensible au moment où les usagers sont témoins quotidiennement de la dégradation de la qualité de service. Nous demandons à la majorité de renoncer, lors de la session du 22 mars, à cette mesure qui détournerait les citoyens du train au moment où la transition énergétique impose de renforcer et de faciliter son usage.

 Christophe CLERGEAU
Conseiller régional des Pays de la Loire
Président de groupe

Olivier BIENCOURT
Conseiller régional des Pays de la Loire
Vice-Président Le Mans Métropole

Le dispositif « trajet 1 euro »
Le dispositif « trajet 1 euro » vise à limiter le coût du déplacement domicile-travail à 1€ par trajet. Le dispositif concerne les salariés abonnés de travail domiciliés en Pays de la Loire et utilisant les trains ou autocars régionaux pour se déplacer lors des trajets domicile-travail. Pour chaque abonnement travail supérieur à 45 € par mois, prime transport déduite (soit 1€ par trajet sur la base de 22,5 allers-retours par mois), la Région rembourse le dépassement. Plus d’informations


[1] Après prise en charge de 50% de l’abonnement par l’employeur et intervention éventuelle du dispositif « trajet 1 euro »
[2] Prix plafond lié au dispositif « trajet 1 euro »
[3] Prix plafond lié au dispositif « trajet 1 euro »

 

-> Retrouver les articles de Presse Océan et Ouest France sur le sujet.

Share This

Partagez l'article !