Lyliane Jean en premier plan et Ina Sy en second plan. Photo : CC-BY-NC-SA par groupe_PS

« L’Europe […] se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait ». Ainsi débutait la déclaration de Robert Schuman lors de son discours fondateur du 9 mai 1950. 62 ans plus tard, cette solidarité est toujours l’une des préoccupations des politiques européennes. Le renforcement du sentiment d’appartenance à la citoyenneté européenne en est devenu l’un des piliers. Cette année, des centaines de lycéens sont accueillis à l’Hôtel de Région à Nantes par Lyliane Jean et Ina Sy, toutes deux Conseillères régionales. Le projet ? « Jeunes Ligériens, citoyens d’Europe ». L’Europe en questions, un beau programme pour cette journée de l’Europe du 9 mai.

« Jeunes Ligériens, citoyens du monde »

« Les jeunes sont ceux qui façonneront l’Europe et redonneront le souffle absolu dont elle a besoin ». C’est par ces mots que débute l’intervention de la Conseillère régionale Lyliane Jean, déléguée à la stratégie européenne. Devant une salle remplie de lycéens, elle revendique la nature d’une Europe qui se construit et qui compte sur sa jeunesse pour évoluer. Pour l’élue, « l’Europe n’est rien les uns sans les autres, les uns contre les autres. Elle doit prendre en compte toutes les voix des peuples ». Etre citoyen d’Europe, c’est vouloir une Europe des peuples où chacun apprend de l’autre. C’est prôner la tolérance et le respect. Des valeurs développées par les jeunes dont les travaux ont été présentés ce mercredi. A travers des jeux comme « l’Europe, c’est notre quotidien », des films, des expositions sur « Nantes, capitale verte européenne » ou « un rayon de soleil pour les énergies renouvelables », ils ont témoigné de ce qu’est, pour eux, l’Europe du partage avec des valeurs de solidarité et de développement durable.

 

« Unie dans la diversité »

L’Europe est au coeur d’un véritable projet éducatif, comme le souligne le projet présenté par les lycéens : « Jeunes Ligériens, citoyens d’Europe ». La rencontre à Bruxelles a permis aux élèves de découvrir le Parlement européen. Pour Ina Sy, Vice-présidente de la commission « éducation et apprentissage », « la visite de ce bâtiment qui rassemble la voix des peuples européens est l’occasion de participer à la réflexion de ce que doit être notre citoyenneté ».

Le Conseil régional soutient aussi les « échanges de jeunes » dans les différentes régions européennes. Chaque année, des centaines de Ligériens parcourent l’espace européen : « ce sont des moments de vie partagés qui contribuent à la construction de la citoyenneté européenne » indique Ina Sy. « C’est une expérience singulière où les jeunes découvrent une autre langue, une autre culture et renforcent leur sentiment d’appartenance », souligne-t-elle avant de conclure en s’adressant aux jeunes : « nous comptons sur vous pour donner corps à cette Europe en devenir ! ».

 

Le saviez-vous ?

Les Pays de la Loire sont au coeur des réflexions européennes sur bien des sujets. L’exemple des industries navales et maritimes, avec l’émergence d’une filière sur les énergies marines renouvelable montre l’importance d’un travail à l’échelle européenne. Cet exemple n’est pas isolé. L’Europe donne son concours à beaucoup d’autres projets via les deux outils du Fonds Social Européen (F.S.E) ou du Fonds Européen de Développement Régional (F.E.D.E.R). Sur la période de 2007 à 2013, 500 millions d’euros sont destinés aux Pays de la Loire. On peut citer, par exemple, l’aide au déploiement des plateformes régionales d’innovation.

De nombreuses politiques régionales dépendent de l’UE comme la Politique Agricole Commune (P.A.C) ou la politique de la pêche.

 

Lire aussi :

La politique du Conseil régional en matière d’international

Share This

Partagez l'article !