Les sessions se suivent… et se ressemblent ! Alors que notre session marquait la mi-temps du mandat et la première année de la présidence de Christelle Morançais, la majorité aurait pu avoir à cœur de relancer l’action régionale. Il n’en a rien été.
Nous avons joué notre rôle, avec nos amis du groupe écologiste et citoyen, pour proposer des initiatives : plan de sortie du glyphosate, dispositif de soutien aux collectivités et associations qui accompagnent les demandeurs d’asile et les réfugiés, défense des gares et arrêts en Pays de la Loire,… Comme à l’accoutumée, la majorité a rejeté en bloc nos propositions, question de principe et signal de faiblesse : ne jamais dire oui à l’opposition, quitte à reprendre plus tard ses propositions comme sur Cordemais ou l’éolien en mer. Vous attendez autre chose des élus en général et d’une majorité en particulier, nous aussi !
Au lendemain de la démission de Nicolas Hulot, au moment où l’urgence climatique devient évidente pour tous, la majorité aurait dû bousculer son agenda et prendre à bras le corps les enjeux de la transition écologique et énergétique. Bilan : Rien ! Deux textes obligatoires sur la biodiversité et les déchets ne font pas une politique de transition. Ce sont toutes les politiques de la région qui devraient être mobilisées et réorientées pour accélérer et mener à bien la transition. Faudra-t-il attendre une autre majorité pour que l’écologie prenne enfin toute sa place au Conseil Régional ? Constat désolant au regard de l’urgence et au moment où les citoyens et les acteurs de la région se mobilisent, eux, pour innover et changer les comportements.


Revoir la vidéo de Christophe Clergeau

L’urgence climatique est là, la Région doit réagir !”

Lire la lettre d’information

Share This

Partagez l'article !