Lors de la dernière session budgétaire, Christelle Morançais avait annoncé que la Région allait prendre une initiative pour répondre à l’enjeu de la mauvaise qualité des eaux – notamment de surface – en Pays de la Loire. A cette session, la majorité propose que la Région prenne la compétence sur les missions d’animation et de concertation dans le domaine de la gestion de l’eau et de la protection de la ressource et des milieux aquatiques.

Eric Thouzeau affirme que « si l’intention est louable, la réponse apportée est finalement trop timorée et pas à la hauteur de l’enjeu majeur que constitue la restauration de la qualité de nos eaux. Il manque en premier lieu un véritable diagnostic des facteurs qui expliquent le mauvais état de nos eaux. Comment agir utilement sans avoir posé ce diagnostic ? Ce diagnostic doit ensuite être partagé ; c’est-à-dire qu’il doit être mené de façon participative et citoyenne avec l’ensemble des acteurs concernés : collectivités, associations, entreprises, agriculteurs… Cela constitue en effet un préalable pour aborder ce défi qui passe par la mobilisation de tous. Enfin, assumer une nouvelle compétence implique d’expliquer ce que l’on veut en faire et revient donc à proposer des orientations stratégiques claires. Or, il n’y a rien de tout cela dans ce que nous propose la Région qui engage une démarche exclusivement institutionnelle. Nous devrions être plus ambitieux et surtout plus inventifs. C’est le sens des amendements que nous soumettrons à cette session ».

Share This

Partagez l'article !