La fermeture de l’usine Michelin de La Roche-sur-Yon, annoncée ce matin par la direction, était malheureusement attendue mais c’est un coup de massue pour les 619 salariés du site, leurs familles et le territoire dans son ensemble. Sans plus attendre, le Conseil régional doit être à la manœuvre et sonner la mobilisation générale pour sauver l’usine et les emplois menacés.

« Dès aujourd’hui, nous avons interpellé la Présidente de Région, Christelle Morançais, comme nous le faisons d’ailleurs depuis de nombreux mois face à la situation préoccupante de l’usine de La Roche-sur-Yon. Par courrier, nous lui demandons de prendre enfin toute la mesure de ce drame humain et économique annoncé et de mobiliser largement toutes les collectivités concernées. La Région doit être aux côtés des salariés pour garantir que tout soit mis en œuvre pour sauver le site et l’outil industriel, mais également, dans le pire des scénarios – celui d’une fermeture – pour accompagner chacune et chacun vers un retour à l’emploi sans délai. Nous ne tolérerons aucun relâchement », indique Stéphane Ibarra, élu de La Roche-sur-Yon.

« Cette annonce est un coup dur pour les salariés de l’usine Michelin de Cholet, très inquiets suite aux déclarations de la présidence du groupe. La Présidente de Région a les cartes en main pour préserver leur emploi et l’activité industrielle sur le territoire. Elle doit sans attendre faire appel à l’Etat et au Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui ne peut accepter le démantèlement de cette entreprise majeure pour le pays. Les employés demandent des garanties, ils souhaitent être écoutés et informés, en toute transparence, sur l’état de santé du groupe Michelin et ce qu’il adviendra de leur usine à moyen terme. Ils sont déterminés, et nous avec eux, à se battre pour la sauver », ajoute Marie-Hélène Girodet, élue du Maine-et-Loire.

Ce jour, Stéphane Ibarra et Marie-Hélène Girodet ont adressé en ce sens un courrier à la Présidente, Christelle Morançais.

Share This

Partagez l'article !