Après avoir participé ce mercredi 4 avril, à la réunion publique organisée par l’ « Association Citoyenne Châteaubriant-Rennes En Train » (ACCRET) à Châteaubriant, je tiens à apporter mon soutien plein et entier aux revendications portées par l’association. Alors que la ligne Châteaubriant-Rennes est aujourd’hui menacée, j’attends un engagement fort de la Région et de l’Etat pour son maintien, sa modernisation et son développement à travers une organisation adaptée des mobilités dans le Castelbriantais.

La ligne Châteaubriant-Rennes est une ligne structurante pour notre territoire. Avant sa coupure en août 2017, elle desservait des communes isolées et permettait à de nombreux habitants de se rendre au travail. Il s’agit également d’une ligne viable qui a du potentiel comme en atteste la progression de voyages de plus de 30% entre 2013 et 2015. Pourtant, alors que sa réouverture était prévue pour le mois d’août 2018, nous savons aujourd’hui que la ligne restera fermée à cette date sans aucune information précise sur son devenir.

J’ai interpellé la Présidente du Conseil régional, lors de la session du mois de mars, sur ce sujet. N’ayant pas obtenu à ce jour de réponse, je renouvelle ma demande d’un engagement fort de la Région sur la ligne Châteaubriant-Rennes. Au-delà des études, la Région doit acter sa participation financière pour les travaux et faire pression sur l’État et la SNCF pour boucler le tour de table. Il s’agit d’un dossier essentiel pour les habitants du Castelbriantais mais également symbolique sur l’avenir des petites lignes et des services publics dans les territoires ruraux.

Viviane LOPEZ
Conseillère régionale des Pays de la Loire

Share This

Partagez l'article !