Aujourd’hui, par voie de presse, plusieurs fédérations ligériennes et nantaises d’étudiant.e.s interpellent avec force l’Agence régionale de santé, le Conseil régional des Pays de la Loire et les universités de la région. Nous soutenons leurs revendications quant à la revalorisation de leurs indemnités, la clarification de leur statut et davantage de protection face aux risques sanitaires qu’elles et ils encourent.

La crise du coronavirus renforce chaque jour les besoins en personnel soignant dans nos hôpitaux, et la réquisition des étudiant.e.s en filières médicales, sanitaires et sociales est non seulement nécessaire mais salutaire pour toutes et tous. Ce personnel supplémentaire doit néanmoins être traité avec l’attention qu’elles et ils méritent, à la hauteur de leur engagement auprès de nos concitoyen.ne.s qui souffrent.

C’est pourquoi nous voulons ici apporter notre soutien total à leurs revendications. Nous nous joignons à elles et eux pour demander au Conseil régional des Pays de la Loire, comme nous l’avons déjà fait dans le cadre de la commission qui gère ces questions, qu’un véritable dialogue soit instauré avec les syndicats de soignant.e.s et les fédérations étudiantes, afin que des solutions concrètes puissent être mises sur pied.

Surtout, nous nous faisons le relais de leur indignation face aux conditions inacceptables dans lesquelles elles et ils sont amené.e.s à travailler. Nous demandons à la Présidente du Conseil régional que des moyens soient mis sur la table pour revaloriser de façon significative les indemnités versées aux étudiant.e.s réquisitionné.e.s, comme d’autres régions l’ont fait. Il est par ailleurs indispensable qu’elles et ils aient accès aux équipements de protection adéquats – masques, gants, blouses – comme le reste du personnel soignant.

Enfin, toujours dans le cadre de discussions nouées avec leurs représentant.e.s, leur statut doit être clarifié sans attendre et tout doit être fait pour que ces réquisitions soient encadrées autant que possible et prises en compte dans le cadre de leur parcours de formation. 

Jean-Claude CHARRIER
Conseiller régional
Violaine LUCAS
Conseillère régionale

Membres de la commission emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion

Share This

Partagez l'article !