Eric Thouzeau. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

Eric Thouzeau, Conseiller régional revient sur son déplacement en Palestine dans le cadre d’une délégation d’élus régionaux du 18 au 25 janvier, et sur la situation des Palestiniens.

Pourquoi le Conseil régional a-t-il organisé ce déplacement en Palestine ?

Eric Thouzeau : Le Conseil régional initie des projets de coopération variés. Soit il met en place des actions décentralisées directes comme c’est le cas avec la Chine ou avec l’Inde, soit il s’engage dans des actions de solidarité en soutenant des partenaires institutionnels ou associatifs, c’est le cas pour la Palestine. C’est dans ce cadre que nous nous sommes rendus sur place à l’occasion des IIIèmes assises de la coopération décentralisée franco-palestinienne.

Pourquoi ces Assises sont-elles organisées depuis trois ans ?

Eric Thouzeau : C’est un événement institutionnel important dans la coopération décentralisée car ces rencontres permettent de regrouper l’ensemble des collectivités et partenaires qui soutiennent la Palestine et de réfléchir sur le rôle des collectivités territoriales dans la création d’un Etat palestinien. C’est l’occasion d’engager des réflexions sur les problématiques du territoire. Le moment est important car la Palestine vient d’adhérer à l’UNESCO avec le soutien de la France. Le Conseil régional des Pays de la Loire a voté un voeu le 21 octobre 2011 pour soutenir la reconnaissance d’un Etat Palestinien.

Outre ces Assises, quels étaient les objectifs de votre mission ?

Eric Thouzeau : Il s’agissait d’une mission exploratoire nous permettant d’avoir une vision plus complète de la situation de ce territoire pour envisager une action plus forte. En effet, il est toujours difficile de mettre en place une collaboration internationale efficace sans avoir appréhendé les réalités du terrain. Ainsi, outre les Assises, nous avons pu échanger sur la situation en Palestine et sur le conflit Israélo-palestinien. Notre rencontre avec Salah Hamouri a été un moment fort de notre mission : ce jeune homme de 26 ans vient de sortir de prison après y avoir passé 7 ans et condamné pour « avoir eu l’intention » de commettre un homicide à l’encontre d’un rabbin, ce qu’il a toujours nié. Son engagement symbolise ce souffle de liberté que revendiquent les Palestiniens, malgré la répression et l’emprisonnement…

Quelle est la situation des Palestiniens sur place ?

« Résister, c’est exister » correspond tout à fait à ce que vivent les Palestiniens au quotidien. C’est un peuple courageux qui ne demande que la reconnaissance de son identité et vit comme une injustice de ne pas avoir accès à son indépendance. Nous avons vécu comme un choc la dureté du conflit né il y a plus de 60 ans. Ils vivent une véritable colonisation galopante de la part d’Israël en Cisjordanie dont l’objectif est de rendre impossible la création d’un Etat palestinien : on y trouve des écoles fermées, des interdictions de sortie, des check points et un mur de 670 kilomètres qui sépare des familles entières et empêche l’accès à Jérusalem. Une véritable situation d’apartheid en somme ! Deux peuples, le palestinien et l’israélien, sont condamnés à vivre ensemble (ou côte à côte ?). La reconnaissance d’un droit à un Etat pour les palestiniens est un acte indispensable pour une paix durable. L’intransigeance israélienne, soutenue par les USA, empêche malheureusement toute solution à court terme.

En quoi l’implication du Conseil régional peut-elle être bénéfique ?

Il est fondamental que de nombreux élus ou simples citoyens se rendent sur place, de façon à témoigner sur la situation faite aux Palestiniens. La multitude de nos interventions peut permettre de créer un rapport de force et surtout, et d’aider à desserrer l’étau israélien.

Pour le Conseil régional des Pays de la Loire, il s’agit d’aider les associations et faciliter leur travail en les appuyant au nom de la solidarité internationale que nous appelons de nos voeux.

Plus d’informations sur la Palestine

Plus d’informations sur le voeu pour la reconnaissance d’un Etat Palestinien

Share This

Partagez l'article !