Lors de la commission permanente du 30 septembre, la majorité régionale a voté de nombreuses baisses de subventions aux organismes de l’économie sociale et solidaire. Nous nous opposons à cette nouvelle série de baisses budgétaires en direction de celles et ceux qui œuvrent pour la promotion et le développement de l’économie sociale et solidaire dans les territoires !

 Après les baisses effectuées en 2016, la majorité persiste dans son travail de sape et adresse un nouveau signal de son refus de considérer les entreprises issues de l’ESS comme des acteurs du développement économique à part entière. Ainsi, entre 2015 et 2017, plusieurs réseaux locaux ont subi de nombreuses baisses*. Les Ecossolies (44), l’IRESA (49) et le CEAS 72 ont perdu plus de la moitié de leur subvention (de 145 000 € en 2015 à 67 000 € en 2017 au total). L’Union Régionale des SCOP s’est vu retirer 20 000 € de subventions par rapport à l’année dernière.

Ces décisions sont inacceptables ! L’économie sociale et solidaire représente 165 000  emplois en Pays de la Loire (soit environ 13% des emplois totaux), ce qui fait de notre région la 2ème de France. Il est donc incompréhensible que le Conseil régional s’évertue à réduire les moyens de fonctionnement de ceux qui ont un rôle économique majeur dans notre Région. Nous demandons à la future Présidente Christelle Morançais de reprendre la main sur l’action économique, dans ce domaine comme dans d’autres, afin que les baisses orchestrées s’arrêtent et que ces organismes de l’ESS retrouvent des moyens de fonctionner dignes de la place qu’ils ont en Pays de la Loire.

Delphine Coat-Prou
Conseillère régionale

 
Organisme 2015 2016 2017
Ecossolies 55 000 45 000 30 000
IRESA 50 000 50 000 17 500
CEAS 72 40 000 27 000 20 000

 

 

Share This

Partagez l'article !