Cette première lettre d’information de 2020 est l’occasion de vous souhaiter, à toutes et tous, le meilleur pour cette année qui débute.
Elle est aussi l’occasion de présenter notre vision pour l’avenir des Pays de la Loire et pour cette dernière année complète de mandat avant les élections régionales de mars 2021. Non pas de regarder dans le rétroviseur mais de porter nos regards suffisamment loin devant nous pour anticiper les changements et travailler, avec les femmes et les hommes de notre région pour être acteurs et non spectateurs de ce monde en mouvement.
Alors que les urgences écologiques, sociales et démocratiques sont chaque jour plus aiguës, la majorité régionale a choisi le pilotage en roue libre, semblant épuisée et sans réaction face aux chocs et transitions que nous devons affronter. Un budget 2020 pour les comptables et les agences de notation, voici ce que nous a présenté la droite au lieu de relancer l’action publique.
Nous avons donc proposé à l’assemblée régionale une autre voie : un budget d’action au service des citoyen.ne.s, un budget alternatif pour réveiller la dynamique de projet et lancer un « Printemps des Pays de la Loire », un budget finançant quatre actions d’urgence pour le logement, l’alimentation, la jeunesse, et l’emploi dans la filière automobile. Vous trouverez le détail de ces mesures dans la suite de cette lettre d’information.
Construire de nouvelles initiatives, prendre des risques, mobiliser les énergies de notre région, faire confiance aux habitant.e.s et aux territoires, voilà notre méthode. Nous avons la conviction profonde que notre région a besoin de ce « Printemps » collectif et créatif. Le rôle du Conseil régional est de tendre la main aux énergies et aux talents des Pays de la Loire. La majorité semble malheureusement l’avoir oublié. 2020 sera-t-elle l’année où elle décidera enfin de se réveiller ? Nous en doutons. Cette session n’en a pas ouvert le chemin.

Lire la lettre d’information 

Share This

Partagez l'article !