Ayant été fortement mobilisé sur ce dossier, je suis très heureux d’avoir participé ce lundi à l’inauguration de la deuxième tranche de la déviation de Mayenne et Moulay. Sa mise en service va être vécue comme un véritable soulagement pour les riverains. Elle constitue en outre un nouveau levier de développement pour le territoire.

Je tiens à rappeler que la précédente majorité régionale s’est fortement impliquée sur ce projet en finançant 40% de son coût total. Ce dossier est la démonstration qu’avec Jacques Auxiette, nous avons soutenu fortement le désenclavement routier de la Mayenne, contrairement aux allégations de la droite mayennaise qui a largement caricaturé notre bilan en la matière.

Notre majorité a également préparé l’avenir puisqu’elle a fait inscrire au Contrat de Plan Etat Région 2015-2020 la troisième tranche de cet ouvrage routier qui achèvera le contournement de l’agglomération, ainsi que celui d’Ernée. Cette inscription permet un financement de l’Etat à hauteur de 80% du montant total du projet.

Grâce à l’action de l’équipe de Jacques Auxiette, seuls 20% de la troisième tranche restent donc à financer par les collectivités. Compte-tenu des promesses électorales de Bruno Retailleau sur la question des routes, je serai, comme tous les Mayennais, attentif à ce que l’engagement de la nouvelle majorité se traduise par un niveau élevé de financement du projet. Cette contribution doit conduire à une baisse significative du financement demandé à Mayenne Communauté. Cela serait un geste fort de solidarité pour un territoire excentré et qui joue un rôle essentiel pour le territoire rural qui l’entoure.

Jean-Pierre Le Scornet
Conseiller régional des Pays de la Loire
Groupe socialiste, écologiste, radical et républicain

Share This

Partagez l'article !