La lecture du rapport des orientations budgétaires 2016 suscite beaucoup d’interrogation des élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain. Pour Stella Dupont, Conseillère régionale, « il n’y a rien de nouveau. Tout était déjà connu et tout avait déjà été annoncé par la précédente majorité : trajectoire financière, restes à payer, capacité de désendettement, niveau d’épargne, etc. ».

« Contrairement à ce que la nouvelle majorité tente d’avancer, les chiffres du rapport démontrent la bonne santé financière de la Région, bien loin des incantations de la campagne des élections régionales », poursuit-elle. « C’est le constat qu’ont fait à plusieurs reprises la Chambre régionale des comptes ou encore l’agence de notation « Standard & Poor’s ». Cette dernière affirmait dans son dernier avis que la Région  «dispose d’une stratégie budgétaire claire, d’une prospective financière détaillée et réaliste, d’une gestion de la dette prudente et optimisée » et « peut s’appuyer sur sa forte maîtrise des dépenses de fonctionnement ».

« Manifestement, Bruno Retailleau n’est pas sorti de la campagne électorale ! Pire, les orientations budgétaires sont incomplètes et non-conformes à la Loi puisqu’il manque les engagements pluriannuels envisagés, l’exécution des dépenses de personnel, les rémunérations, comme le mentionne pourtant la loi NOTRE* » explique l’élue régionale.

« Sans leur jeter la pierre, compte-tenu de leur entrée récente en fonction, nous sommes véritablement inquiets du flou de ces orientations budgétaires. Soit la majorité nous cache volontairement les orientations sur la base desquelles elle est en train de préparer le budget 2016 et il s’agit d’un manquement à la démocratie, soit elle n’est tout simplement pas prête et c’est dangereux pour la bonne gestion de la région. Les élus de notre groupe demandent à Bruno Retailleau de cesser de se disperser dans la politique nationale et de se recentrer sur sa mission de Président de la région des Pays de La Loire. Ils demandent à la majorité de prendre ses responsabilités et de clarifier au plus vite ses intentions pour les années à venir. Le budget 2016 devra présenter une vision chiffrée et pluriannuelle qui manque cruellement aujourd’hui. »

Lire le discours de Stella Dupont pendant la session du 26 février 2016

*Loi NOTRE : « Dans un délai de dix semaines précédant l’examen du budget, le président du conseil régional présente un rapport au conseil régional sur les orientations budgétaires de l’exercice, les engagements pluriannuels envisagés, la structure et l’évolution des dépenses et des effectifs ainsi que la gestion de la dette. Ce rapport précise notamment l’évolution prévisionnelle et l’exécution des dépenses de personnel, des rémunérations, des avantages en nature et du temps de travail ».

Share This

Partagez l'article !