Lors de la présentation du budget 2018, nous avions dénoncé la fin de l’esprit européen en Pays de la Loire. Les subventions proposées à la commission permanente du vendredi 16 février en font malheureusement la démonstration. Toutes les structures d’information et de sensibilisation sur les questions européennes subissent un coup de rabot, très violent pour certaines d’entre elles.

Depuis le début de son mandat, la majorité régionale développe une approche uniquement utilitariste de l’Europe. Comme en témoigne sa stratégie européenne intitulée « une Europe plus utile pour une région plus efficace », la majorité prend essentiellement l’Europe pour un tiroir-caisse. La Région n’a plus de vision pour l’Europe et a tiré un trait sur ses coopérations européennes.

Par voie de conséquence, elle délaisse progressivement la politique de sensibilisation et d’information sur l’Europe. Pour 2018, toutes les Maisons de l’Europe et acteurs qui font vivre la citoyenneté et le débat européen en Pays de la Loire subissent des coupes allant jusqu’à -19% (cf. tableau ci-dessous). Depuis le début du mandat, certaines structures, à l’image de la Maison de l’Europe de Nantes, ont perdu près d’un tiers de leur aide ! Ces coupes se traduiront par des actions en moins auprès des Ligériens. A un an des élections européennes et alors que les citoyens français ne se sentent pas assez informés sur l’Europe, cette décision est incompréhensible. Il est important de mobiliser des financements européens mais cela ne suffira pas à faire vivre le projet européen.

Christophe CLERGEAU
Président de groupe
Conseiller régional des Pays de la Loire

Ina SY
En charge de l’Europe pour le groupe
Conseillère régionale des Pays de la Loire

Share This

Partagez l'article !