Lors de la prochaine commission permanente de lundi 6 juin, la majorité régionale proposera au vote une baisse de 60 000 euros de la subvention de la Confédération paysanne, syndicat qui défend une agriculture paysanne, respectueuse de l’environnement, de l’emploi agricole et de la santé des consommateurs.

« Nous déplorons cette coupe brutale et sans précédent », expliquent Stéphane Ibarra et Marie-Hélène Girodet, membres de la commission, « Elle témoigne, à nouveau, du caractère idéologique des décisions de la majorité régionale. Encore une fois, un prétexte a été trouvé pour baisser le financement de la Confédération paysanne. Ainsi, la majorité régionale décide brutalement de priver cette organisation syndicale de 60 % de sa subvention, ce qui aura des conséquences fatales sur l’emploi au sein de ce syndicat agricole et donc sur sa capacité à mener ses missions ».

« La Région doit soutenir le pluralisme des syndicats agricoles », ajoute l’élu écologiste Christophe Dougé. « S’il devait y avoir une évolution dans la règle d’attribution, il faut que tout le monde soit logé à la même enseigne et que cette évolution soit progressive. Cette décision brutale est d’autant plus incompréhensible que la Confédération paysanne présente un programme d’action de qualité et qui répond aux enjeux actuels. »

Nous demandons à Bruno Retailleau de revoir sa position pour permettre à la Confédération paysanne de poursuivre ses missions et d’empêcher la suppression des emplois menacés par cette décision abrupte !

Share This

Partagez l'article !