Jeudi, Alain Gralepois défend au nom du Groupe Socialiste Radical et Républicain un budget offensif, responsable, et appelle à la mobilisation : “Mobilisation pour  l’avenir de nos jeunes, contre le chômage, pour l’emploi, pour la solidarité, mobilisation pour l’égalité des Droits : Mobilisation pour réussir !”

 

INTERVENTION BUDGET 2013

ALAIN GRALEPOIS AU NOM DU GROUPE

 

[ seul le prononcé fait foi ]

 

Monsieur le Président, mes chers collègues,

 

L’année 2012 aura été l’année d’un changement de Président et de majorité. Contrairement à vous, cette alternance marque pour nous un renouveau et un espoir : un espoir pour toutes celles et ceux qui croient et veulent participer au redressement de notre pays ; un espoir pour les jeunes qui vivent toujours plus dans la précarité ; un espoir pour les enfants qui ne profitent pas d’un système éducatif égalitaire ; un espoir pour les femmes qui subissent toujours, au XXIe siècle, des inégalités sociales et salariales ; un espoir pour les couples homosexuels qui veulent, simplement, l’égalité des droits pour toutes et tous ; et pour tous les Français, qui ne veulent plus être dressés les uns contre les autres, comme vous le faites encore aujourd’hui, et pour qui la cohésion sociale et la solidarité ont encore un sens.

Certes, mes chers collègues, la situation économique de notre pays est difficile. Je ne reviendrai pas sur l’héritage de 10 ans de politique libérale et de casse sociale qui pèse lourd. Cependant encore, les faits sont là : le chômage culmine à son plus haut niveau. Mais plutôt que d’être pessimistes, contrairement à vous, nous sommes OPTIMISTES ! Nous ne voulons pas nous résigner, et encore moins pratiquer une politique inutile d’obstruction, comme vous le proposez avec votre multiplication des amendements ! En faisant cela, vous coupez les bras aux Ligériens ! Vous voulez des exemples ? Plan d’entretien et de maintenance dans les lycées ? Vous proposez O euro ! Les lycéens apprécieront ! Lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité des droits ? Vous proposez O euro ! Avec vous, l’égalité des droits va progresser ! Jeunesse et éducation populaire ? Vous proposez moins 100 000 euros ! Notre jeunesse saura s’en souvenir ! Contrairement à vous, nous pensons qu’il est de notre devoir de montrer qu’un espoir est possible et que des solutions existent : rien n’est fatal et nous pouvons agir pour peser sur la situation économique et sociale !

– La création de 500 000 contrats de génération en cinq ans voulue par François Hollande en est un exemple.

– Les 150 000 emplois d’avenir, dont 3981 visés en Pays de la Loire, sont aussi l’illustration d’une décision importante en faveur de l’emploi des jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas diplômés.

– Le pacte de compétitivité sera au service des entreprises pour leur permettre d’embaucher.

L’emploi. Voilà ce qui est au cœur de nos préoccupations ! L’emploi et toujours l’emploi ! Et c’est en s’attaquant aux causes du chômage que nous parviendrons à inverser la tendance.

Et c’est dans un vrai partenariat avec le Gouvernement que ces réformes se font et se feront : le récent accord intersyndical signé en est une illustration  : le dialogue social est un axe majeur de la politique du Gouvernement.

  • Nous aussi en Pays de la Loire nous avons anticipé et signé une charte de la démocratie sociale, pour formaliser les relations d’échange entre le Conseil régional et les partenaires sociaux.
  • Nous aussi, nous participons à cet effort nécessaire pour résorber le déficit public et favoriser la croissance.
  • Nous aussi, nous pensons qu’il faut donner des marges de manoeuvre suffisantes en maîtrisant notre budget de façon à poursuivre nos investissements.
  • Nous avançons, nous construisons, et nous continuerons ! Mais que dire de votre proposition de réduire le budget ? Que dire si ce n’est qu’une telle vision mécanique ne permettra pas de redresser l’économie et retrouver le chemin de l’emploi

Notre politique à nous : c’est l’investissement ! Car l’investissement, c’est l’emploi ! Et la croissance, c’est l’emploi ! Alors, oui avec ce budget exemplaire et reconnu comme tel par le CESER, nous nous donnons concrètement les moyens d’agir : 150 millions d’euros d’investissements supplémentaires vous sont proposés d’ici à 2016. Cette année verra aussi la mobilisation de l’épargne populaire qui a permis de récolter 115 millions d’euros. La Banque Publique d’Investissement sera déployée sur tout le territoire national. Nous sommes les premiers en Pays de la Loire à avoir réuni un comité d’orientation, c’est dire notre volonté de voir cet outil fonctionner.

Mais l’investissement dans le développement économique n’est pas le seul levier. Investir dans l’éducation en est un autre : que cela soit par les constructions et travaux prévus dans les lycées et Centre de Formations d’Apprentis, mais aussi avec les dispositifs de lutte contre le décrochage scolaire. 150 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans qualification, c’est trop ! La loi pour la refondation de l’école qui vient d’êre présentée va permettre, je l’espère, de donner toutes les chances aux jeunes qui fréquentent les établissements. Et, là aussi, le Conseil régional jouera tout son rôle en prenant ses responsabilités !

Ces deux nouvelles compétences sont directement issues de l’Acte III de la décentralisation et démontrent la relation de confiance entre l’État et les collectivités territoriales.

Nous revendiquons cette nécessaire répartition des compétences, pour coller au plus près des réalités des territoires en poursuivant un seul but : la solidarité.

Nous revendiquons toujours la création d’un établissement public foncier régional en faveur du logement social !

Nous attendons avec impatience l’ouverture de la maison régionale de l’autonomie et de la longévité.

Nous sommes heureux de voir aboutir notre agenda 22, en soutien aux personnes en situation de handicap.

Nous poursuivrons nos actions pour l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations. À ce titre, nous soutenons pleinement le Gouvernement dans son projet de loi d’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels. Il est temps de reconnaître aujourd’hui toutes les formes de familles, leur bien-être et la sécurité des enfants. Nous sommes le pays des Droits de l’Homme ! Nous sommes le pays de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ! Rien ne justifie au 21e siècle que toutes et tous, nous n’ayons pas les mêmes droits ! Quelle société démocratique peut encore justifier des discriminations en fonction de l’orientation sexuelle de ses citoyens ? Aucune ! Pas la nôtre en tout cas ! Pas la France ! Moins de droits pour certaines ou certains, c’est moins de droits pour toute la société ! Et ce n’est pas notre vision du monde.

Nous avons une autre vision du Monde ; c’est celle de l’ouverture aux autres et de la solidarité : le Tamil Nadu, le Burundi, et maintenant, la Tunisie, la Turquie, le Brésil… Nous réaffirmons le besoin d’avoir des échanges avec d’autres pays. Il faut sensibiliser chacun à la solidarité internationale et au développement durable pour mieux comprendre le Monde et agir sur le Monde qui nous entoure. J’ai à ce moment une pensée pour les otages prisonniers au Sahel ainsi que pour nos soldats engagés au Mali..

Monsieur le Président, mes chers collègues, vous le voyez, notre engagement se résume en un mot : MOBILISATION. MOBILISATION pour l’avenir de nos jeunes. MOBILISATION contre le chômage. MOBILISATION pour l’emploi. MOBILISATION pour la solidarité. MOBILISATION pour l’égalité des Droits ! MOBILISATION pour réussir !

 

Je vous remercie.

Alain GRALEPOIS

Share This

Partagez l'article !