Après avoir baissé la subvention à Atlantic 2.0 de 85 000 € depuis le début du mandat (de 255 000 € en 2015 à 170 000 € en 2018), la Région s’attaque désormais à la manifestation nantaise « Nantes Digital Week » ainsi qu’un cluster « Ouest Medialab ». En effet, en 2018, la subvention versée par la Région pour Nantes Digital Week baissera de 15 000 € par rapport à 2016 et celle attribuée à Ouest Medialab va littéralement chuter de 132 000 € en 2015 à 30 000 € en 2018 pour disparaître en 2019 ! La Région a-t-elle un problème avec le numérique nantais ? Avec autant de coupes budgétaires, on semble en avoir la confirmation !

Sous prétexte du soutien à l’organisation, cette année, de Saint-Nazaire Digital Week, la Région a décidé de baisser de 15 000 € la subvention à Nantes Digital Week. Curieux système de vases communicants.

Christophe Clergeau, président du groupe : « Je me réjouis de l’organisation de l’événement nazairien, c’est une bonne nouvelle pour le territoire. Mais je trouve absurde l’idée selon laquelle il faudrait supprimer des moyens à la manifestation nantaise pour en donner à celle de Saint Nazaire. La filière du numérique nantais mérite mieux que ces décisions qui nuisent à son développement. Si la Région a la volonté de soutenir la filière numérique, elle doit financer Saint-Nazaire Digital Week sans baisser sans soutien à Nantes Digital Week. Il n’y a pas de raison d’agir ainsi. »

Cette décision est à mettre en parallèle avec celle qui concerne le cluster « Ouest Medialab » puisque ce laboratoire des médias qui travaille sur l’innovation numérique dans les médias et la communication, va connaitre une chute vertigineuse et perdre 50 000 € de subvention par rapport à 2017 et presque 100 000 € depuis que la Région a changé de majorité. « Une baisse aussi brutale ne peut être sans conséquence sur les résultats du cluster. Le Vice-Président Paul Jeanneteau a justifié cette décision par le fait que le soutien aux médias ne figure pas dans la stratégie numérique régionale. Ainsi, pour lui, les médias ne doivent pas être soutenus dans des actions d’innovation alors même que c’est le rôle de la Région de soutenir les acteurs économiques qui préparent l’avenir. La majorité des membres du cluster sont des PME et des TPE qui ont besoin de cet accompagnement pour affronter les défis de la transformation numérique. Par ces deux décisions simultanées, la Région acte un abandon du secteur du numérique nantais qui ne dit pas son nom mais qui met des bâtons dans les roues d’un secteur en pleine accélération. Les acteurs sauront trouver des solutions pour continuer à avancer mais la Région se met d’elle-même sur la touche. C’est triste pour les Pays de la Loire…»

Share This

Partagez l'article !