La majorité régionale se targue d’être performante en matière d’accompagnement des demandeurs d’emploi. Or, les derniers chiffres publiés démontrent que la Région a décroché depuis un an et que le chômage des jeunes de moins de 25 ans s’envole. La Région doit en tirer les conséquences qui s’imposent et réagir en réorientant ses politiques

Les statistiques trimestrielles de Pôle Emploi sont sans appel. Elles montrent que la courbe du chômage pour les demandeurs d’emploi de catégorie A s’est inversée depuis un an dans notre région. Alors qu’à l’échelle de la France métropolitaine, la baisse est de 1,52%, le chômage progresse au contraire de 0,35% en Pays de la Loire. Il s’agit là d’un signal très négatif pour la politique régionale et son « Plan de bataille pour l’emploi », lancé en mars 2018 et dont le premier anniversaire a été fêté à grand renfort de communication en forme d’autocongratulation par la Présidente Christelle Morançais et sa majorité. Elle se félicitait notamment, en mars dernier, de résultats « concrets et encourageants », or les chiffres disent tout le contraire !

L’explosion du chômage des jeunes constitue un signal d’alerte qui met à jour un véritable échec des politiques régionales. Alors que le nombre de chômeurs de moins de 25 ans s’est rétracté de 0,15% sur le plan national, il a augmenté de 5% en Pays de la Loire ! Cette augmentation est massive et spectaculaire. Cette situation n’est hélas pas une surprise. Nous le répétons sans relâche à la Présidente : à force de ne s’occuper que de l’apprentissage, qui concerne seulement 10% des jeunes en formation, on ignore les 90% restants et les enjeux de leur insertion professionnelle. Une mobilisation régionale pour l’emploi des jeunes est aujourd’hui devenue urgente.

Christophe Clergeau
Président du groupe

Share This

Partagez l'article !