Le château de Laval. Photo : CC-BY-NC-SA par sybarite48

Le château de Laval. Photo : CC-BY-NC-SA par sybarite48

Un patrimoine historique aussi ancien ne pouvait pas rester sans un coup de neuf. Depuis quelques années, la ville de Laval souhaitait réhabiliter le Château-Neuf. L’occasion pour Alain Gralepois, Vice-président du Conseil régional en charge de la culture et Président du groupe socialiste et radical, de visiter le chantier et de revenir sur l’appui aux Monuments Historiques proposé par la collectivité.

Un chantier important

Depuis la fin du mois de mars, les Lavallois peuvent observer la nouvelle aile sud du Château-Neuf de Laval. Après un an et demi de travaux, cette partie du bâtiment qui date du XIXe siècle vit une seconde jeunesse. Pour Alain Gralepois, « ce chantier important a été accompli par des experts en Monuments Historiques talentueux qui ont réhabilité ce joyau dans les règles de l’art ». Un travail minutieux de remplacement de la toiture et de la charpente ainsi que de la taille de nouvelles pierres de tuffeau. De quoi redonner de sa grandeur à la façade de ce château édifié par Guy XVI de Laval à la Renaissance, que tant de passants aiment admirer.

Renforcer le sentiment d’appartenance et s’identifier à une histoire

Restaurer son patrimoine, ce n’est pas seulement redonner la grandeur à un bâtiment où se sont déroulés de nombreux événements historiques. « Restaurer son patrimoine, c’est faire renaître un engouement culturel pour ce qui a contribué à l’histoire d’un territoire. C’est renforcer le sentiment d’appartenance et s’identifier à une histoire, à un lieu », souligne Alain Gralepois. Cette volonté des élus locaux de connaitre et valoriser l’histoire de la ville se confirme par les fouilles archéologiques qui ont lieu actuellement dans la cour du Château.

Que l’histoire se poursuive…

Le Conseil régional participe au financement de ces restaurations. « Pour cette opération de restauration, ce sont 500 000 € qui s’inscrivent dans un budget total de plus d’un million d’euros » indique l’élu. Le souhait des élus régionaux est d’accompagner ces réhabilitations du patrimoine sans oublier leur valorisation. « Le Château-Neuf a vécu de longues heures ! Son histoire doit se poursuivre. Notre volonté c’est de le faire vivre en accompagnant les démarches de restauration et en contribuant à sa valorisation », conclut Alain Gralepois. Avec cela, c’est l’objectif avoué de la démocratisation culturelle : permettre à tous d’accéder à un site historique.

Le Conseil régional est également compétent, depuis le 1er janvier 2007, pour l’inventaire général du patrimoine culturel. Ainsi, au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Région, des milliers d’ouvrages sont accessibles aux érudits qui veulent en apprendre davantage.

Restaurer, connaitre, faire vivre et sensibiliser, quatre mots pour un objectif : que l’histoire se poursuive.

En savoir plus…

Le site de l’inventaire du patrimoine du Conseil régional

9 430 000 € sont inscrits au budget 2012 pour la politique du patrimoine culturel.

Share This

Partagez l'article !