Alain Gralepois visite la cabine de projection. Photo : CC-BY-NC-SA par Groupe_PS

 

Mais que sont devenues ces pellicules 35 mm qui ont fait les heures de gloire du cinéma mondial ? Partout en France depuis presque 120 ans, dans les grandes comme dans les petites salles, les projectionnistes manient ces bobines pour le plus grand plaisir des amoureux du cinéma. Seulement voilà, la révolution numérique impose de se moderniser en équipant les salles de cinéma en matériel numérique. Un engagement régional présenté par le Vice-président en charge de la culture et des sports, Alain Gralepois, lors d’une conférence au CinéMachecoul. Silence, on tourne !

 

542 000 € pour 47 salles de cinémas

Ce mercredi au CinéMachecoul, ce n’était pas un film qui animait la salle, mais une rencontre sur le thème de la numérisation des salles de cinéma qui était organisée. À l’invitation du Conseil régional et de son Vice-président Alain Gralepois, une vingtaine de salles étaient représentées pour évoquer les questions de la modernisation des systèmes de projection. En d’autres termes, la numérisation des salles de cinéma. Car à l’instar des deux salles de ce cinéma de Machecoul, 47 ont été aidées, partout sur le territoire, dans le cadre du dispositif mis en place par le Conseil régional, pour un montant total de 542 000 €. Une aide complémentaire de celles du Centre National de la Cinématographie et qui tient compte de différents critères, notamment le projet culturel proposé par la salle.

 

Répondre aux inégalités d’accès à la technologie numérique

Ce soutien des élus régionaux est rendu nécessaire pour répondre aux inégalités d’accès à la technologie entre les petites salles de proximité et les complexes. Autrement dit, un complexe aura plus de facilité à acquérir un projecteur numérique (dont le coût est de 70 000 €) qu’une petite salle de quartier. Ainsi, souligne l’élu régional, « ces salles de proximité offrent une programmation comparable à celle des grands réseaux d’exploitants. » Une quasi-nécessité à l’heure où la majorité des films sont produits en numérique. Ainsi,de 5% des salles équipées en 2008, elles étaient plus de 55% à l’être en 2011.

Aujourd’hui, la Région des Pays de la Loire arrive en 4e position des parcs cinématographiques numérisés avec 80,8 % d’écrans.

 

Un dispositif élargi

Pour le Vice-président, « l’objectif, c’est de conforter le réseau de salle présent sur l’ensemble du territoire et de ne laisser personne au bord de la route. » Et d’ajouter : « Les cinémas constituent des lieux culturels de proximité essentiels. Ils sont parfois dans certaines communes le seul équipement culturel ».

C’est en partant de ce constat que les élus régionaux ont décidé d’élargir le dispositif aux salles qui organisent moins de 5 séances et également aux cinémas itinérants. Une aide rendue possible grâce au travail mené de concert avec les autres collectivités et les acteurs régionaux du cinéma qui siègent au sein de la Conférence Régionale Consultative de la Culture. Un soutien affirmé à la vie culturelle de proximité !

 

En savoir plus sur l’aide à la numérisation des salles de cinéma

 

Le saviez-vous ?

La Région agit pour marquer la présence artistique et culturelle en Pays de la Loire. Ainsi, outre l’aide à la numérisation des salles de cinéma, le Conseil régional soutient la production (ex. « Americano » de Mathieu Demy), les manifestations cinématographiques, les sensibilisations auprès des scolaires et du grand public. En lire davantage

Â

Share This

Partagez l'article !