Actualités

L’essentiel de l’actualité du Conseil régional des Pays de la Loire

Lycée de l’Île de Nantes : des conditions de travail optimales pour encourager la réussite de nos jeunes

{rsmediagallery tags=”Inauguration lycée île de Nantes”}

Chaque année, la rentrée scolaire représente un jour particulier pour les élèves, leurs parents, les professeurs, et toutes celles et ceux qui contribuent quotidiennement à améliorer la vie des élèves, partout sur notre territoire. Ce vendredi 5 septembre était d’autant plus particulier que c’était enfin l’heure d’inaugurer le nouveau lycée de l’île de Nantes. Ce lycée possède une capacité d’accueil de 1600 élèves et propose un enseignement général, technologique, professionnel, ainsi que des formations post-bac, une section internationale américaine et deux sections binationales allemand et espagnol. C’est donc un lycée résolument tourné vers le futur et avec « l’esprit grand ouvert » comme on aime le dire en Pays de la Loire. Il s’agit en effet d’un modèle d’écoconstruction répondant à des exigences de Haute Qualité Environnementale (HQE) : isolation très performante, construction bois, panneaux photovoltaïques, récupération des eaux de pluie… Cela fait du lycée de l’île de Nantes l’un des plus grands bâtiments à énergie positive de France.
L’émotion était palpable parmi les officiels, les professeurs, les élèves et leurs parents, car cette inauguration marquait l’aboutissement d’un long processus : le travail de concertation avec tous les partenaires de ce beau projet a été entamé en 2005 ! Les nombreux élu-e-s régionaux présents étaient ravis de pouvoir explorer ce nouvel établissement, qu’eux aussi espéraient et attendaient depuis longtemps. La construction de plusieurs lycées est un engagement fort de la campagne de 2010 : rappelons-le, investir dans les lycées c’est investir pour nos jeunes et leur avenir. Jacques Auxiette l’a d’ailleurs souligné lors de son discours : « avec 15 000 élèves supplémentaires en Pays de la Loire d’ici 2015, l’argent public n’est jamais aussi bien investi que quand il prépare l’avenir ! »
C’est le troisième lycée inauguré depuis 2010, et deux autres verront le jour dans les prochaines années : Carquefou (44) et Beaupréau (49). Ce ne sont donc pas moins de cinq lycées qui auront été construits en Pays de Loire sous la houlette du président Jacques Auxiette et sa majorité ! C’est une priorité qui s’est concrétisée : que tous les jeunes Ligérien-ne-s puissent avoir accès partout sur le territoire à un enseignement de qualité dans un lycée public. Mais l’implication du Conseil régional dans l’éducation et le bien être des jeunes Ligérien-ne-s va bien au-delà ! La Région investit ainsi beaucoup dans la rénovation de l’ensemble des lycées du territoire, mais également dans des mesures sociales telles que la gratuité des manuels scolaires, le « Pack 15-30 », l’Ordipass … Donner aux jeunes Ligérien-ne-s toutes les clés de la réussite, tel est l’engagement du Conseil régional des Pays de la Loire depuis 2004.

Comme l’ont constaté Jacques Auxiette, et Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional, ainsi que de nombreux élus en allant visiter plusieurs lycées, CFA, et IFSI, cette rentrée scolaire a été un succès ,à Nantes et dans son nouveau lycée, mais aussi partout sur le territoire régional.

 

La rentrée dans les établissements des Pays de la Loire, c’est en photos et c’est par ici :

{rsmediagallery tags=”visites de rentrée lycées 2014″}

Extension de la Caution Locative Étudiante : une bonne nouvelle pour l’autonomie des étudiants

Pass logement - Région Pays de la Loire

Depuis la rentrée 2013, certain-e-s étudiant-e-s ont pu bénéficier de la CLÉ, Caution Locative Étudiante. Inspiré de politiques menées à l’échelle régionale, comme en Pays de la Loire avec le pass Logement issu du Pack 15-30, ce dispositif national vient soutenir les étudiant-e-s dans leur recherche de logement en apportant une garantie financière lorsqu’ils ne peuvent en fournir.

Après une année d’expérimentation dans quatre régions, cette politique, initiée par Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, se voit étendue et généralisée à l’ensemble des étudiant-e-s qui en ont besoin : en difficulté financière, issu-e-s de familles monoparentales, étudiant-e-s étrangers…

Encadré par le CROUS, ce système de caution permet de restaurer la confiance entre locataires et propriétaires, qui trouvent en l’État une garantie financière prête à régler d’éventuels impayés jusqu’à 10 mois. C’est aussi un outil de responsabilisation des étudiant-e-s, en leur demandant une cotisation correspondant à 1.5% de leur loyer annuel.

Le Conseil régional des Pays de la Loire, quant à lui, renouvelle pour la quatrième année son dispositif Pack 15-30 pour les lycéen-ne-s et apprenti-e-s Ligérien-ne-s, dont le Pass logement, complémentaire à la CLÉ dans les situations où celle-ci ne suffit pas. Le logement étudiant reste par ailleurs une priorité en Pays de la Loire, et pas uniquement en période de rentrée scolaire : en janvier dernier, les élu-e-s régionaux ont adopté les 15 nouvelles mesures portées par la majorité, dont l’investissement de 7 millions d’euros pour rénover 550 logements étudiants.

Une bonne nouvelle en cette rentrée 2014, qui vient conforter l’efficacité de tous les acteurs de la vie étudiante : par ce travail essentiel sur les conditions de vie des jeunes, c’est bien à leur réussite et à leur épanouissement que le Gouvernement, comme la Région, participent. Cette politique de solidarité est une chance pour les étudiant-e-s comme pour l’ensemble de l’enseignement supérieur : outre le fait de desserrer le frein financier des études, elle participe également à l’attractivité de la France dans le réseau des universités à l’international.

 

 

À consulter :

La page du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dédiée au logement étudiant

Tramway du Mans : Et de deux !

Olivier Biencourt et Patrick Delpech, à l'inauguration du tramway au Mans

Il y avait beaucoup de monde présent samedi 30 août au Mans pour inaugurer la seconde ligne de tramway sous le soleil, en fanfare, dans la joie et la bonne humeur. L’accueil réservé par les Mancelles et les Manceaux à cette nouvelle ligne prouve leur attachement au développement des transports en commun en Site Propre (TCSP*).

Patrick Delpech, Vice-président du Conseil régional et adjoint au Maire du Mans, a rappelé les raisons pour lesquelles la Région des Pays de la Loire était fière d’être un partenaire privilégié de Le Mans Métropole dans ce grand projet. « Depuis 2004, la Région a pour habitude d’accompagner la ville du Mans et Le Mans Métropole dans ses grands projets d’investissement tels le MMArena ou le centre culturel des Jacobins. Le tramway s’inscrit dans la mesure symbolique prise par notre majorité en 2004, celle du soutien au développement des Transports en Commun en Site Propre. À ce titre toutes les collectivités qui l’ont voulu, ont pu développer ces transports, accompagnées par le Conseil régional. Les deux lignes de tramway du Mans, et son Bus à Haut Niveau de Service à venir ne font pas exception ! Par cet accompagnement, nous affichons aussi notre volonté de soutenir l’investissement des collectivités pour permettre aux entreprises locales d’obtenir de nouveaux marchés et de créer des emplois. Il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour que l’investissement public reste à un haut niveau ». Il a terminé son propos en félicitant et en remerciant Le Mans Métropole pour le choix du tracé du tramway. En effet, s’il faut encore le rappeler, la Région est gestionnaire des lycées et le tramway manceau dessert quatre des six lycées que compte la ville du Mans ! 70% des lycéens scolarisés au Mans peuvent désormais prendre le tramway pour se rendre chaque jour au lycée. Cette rentrée scolaire apparaît donc, plus que jamais, sous le signe de la mobilité !

* TCSP : transport en commun qui emprunte une voie ou un espace qui lui est réservé

Eric Thouzeau, nouveau président d’Air Pays de la Loire

Éric Thouzeau, 1er Vice-président de la Commission « Aménagement du territoire et environnement » du Conseil régional, a été élu Président de l’association « Air Pays de la Loire » lors de sa dernière assemblée régionale. Cette association, agréée par le Ministère de l’Écologie (elle fait partie des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air – AASQA), et dont la Région est adhérente, est chargée de surveiller et d’évaluer la qualité de l’air dans la région. L’association comprend 4 collèges (services de l’État et des établissements publics / collectivités territoriales / entreprises industrielles / associations de protection de l’environnement, de consommateurs et personnalités qualifiées). Cela garantit le fonctionnement objectif et transparent d’« Air Pays de la Loire ».

Read More

Les Pays de la Loire jouent collectif et gagnent : 1ère Région sportive de France

Jeudi 22 mai, Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional, Alain Gralepois, Président de la Commission « Culture, sport, citoyenneté et éducation populaire », et Joël Soulard, Conseiller régional en charge des politiques sportives, étaient à la Barakason, à Rezé, pour signer les conventions pluriannuelles d’objectifs avec les ligues et les comités régionaux sportifs des Pays de la Loire.

Lors de cette cérémonie, Christophe Clergeau a remercié l’ensemble des 1 026 000 licenciés et des 120 000 bénévoles qui font de la Région des Pays de la Loire la 1ère région sportive de France ! L’occasion également pour lui de rappeler que ce prix est aussi le résultat du jeu collectif et de la culture du faire-ensemble mises en œuvre par le Conseil régional, notamment grâce à la Conférence Régionale Consultative du Sport.

Dans le contexte actuel de la réforme territoriale souhaitée par le gouvernement, Christophe Clergeau a également rappelé que la 1ère Région sportive de France ne peut pas être divisée : « Les ligues et les comités sportifs sont un élément essentiel du tissu social : nous devons conserver l’unité des Pays de la Loire ! » C’est d’ailleurs le souhait des acteurs du sport : Yunsan Meas, Président du CROS des Pays de la Loire (Comité Régional Olympique et Sportif), présent le 13 mai lors de la session extraordinaire du Conseil régional, avait rappelé le grand attachement des sportifs à l’unité des Pays de la Loire : une Région qui joue collectif et qui gagne !

Fonds européens : La Région propose un programme d’action à la Commission européenne

L’année 2014 est une étape clé pour les Régions françaises ! Pour la première fois, l’État leur confie la gestion d’une partie des Fonds européens. Une évolution que les élu-e-s du Groupe socialiste, radical et républicains saluent, puisque les fonds FEDER[i], FSE[ii], FEADER[iii] et FEAMP[iv] sont désormais, en partie, ou dans leur intégralité, gérés par les Régions, et donc au plus près des territoires. Il s’agit d’une avancée majeure pour la co-construction et l’implication européenne.

Ce mercredi 2 avril, le Comité régional de suivi des Fonds européens s’est à nouveau réuni, pour finaliser le programme qui sera proposé et défendu devant la Commission européenne. Christophe Clergeau (1er Vice-président du Conseil régional) ne s’en cache pas : « Il faudra batailler coûte que coûte pour défendre nos priorités et les enjeux spécifiques à notre territoire ». Car là est l’objectif de ce transfert de gestion réclamé de longue date par les Régions, les Pays de la Loire en tête. L’échelon régional permet en effet un dialogue et une consultation amplifiés des acteurs ligériens, et ainsi une meilleure prise en compte des intérêts concrets, réels, et locaux : « Notre rôle va bien au-delà de la gestion d’une enveloppe financière. Nous avons la volonté d’être le relais des stratégies et valeurs européennes, de montrer le rôle important de l’Europe dans la vie quotidienne de chacun-e et dans la préparation de l’avenir. Surtout, nous voulons faire vivre le travail de co-construction pendant toute la période de gestion, afin que les orientations politiques s’assoient sur le socle d’un projet de territoire choisi  pour préparer un avenir dynamique, équilibré, juste et solidaire. » précise Christophe Clergeau.

Le total des fonds européens représente 945.5 millions d’euros attribués à la Région pour la période 2014-2020. La Région des Pays de la Loire a déterminé, avec les acteurs du territoire, les axes prioritaires pour lesquels ces fonds seront des leviers de développement. De grandes priorités se dessinent d’ores-et-déjà : 

  • Pour le FEDER, le soutien à la Recherche et l’innovation, à la transition énergétique ou encore à la lutte contre la pauvreté. 
  • Pour le FSE, essentiellement des actions de formations professionnelles à destination des publics les moins qualifiés et les plus éloignés de l’emploi.

En Pays de la Loire, l’approche territoriale sera fondamentale. Il s’agira de solliciter les acteurs de terrain et d’appliquer une méthode similaire à la contractualisation, à l’image de ce qui est fait avec les NCR (Nouveaux Contrats Régionaux). Sur les territoires urbains avec le FEDER, et sur les territoires péri-urbains et ruraux avec le FEADER, le choix se fera au plus près des citoyens. Chacun des territoires devra élaborer sa stratégie de développement durable à sept ans, autour de trois axes forts :

  • l’économie, l’emploi, la formation,
  • l’environnement, la mobilité et la transition énergétique
  • les solidarités territoriales et humaines.

Avec l’ensemble de ces outils, les élus régionaux auront les moyens d’amplifier leurs soutiens aux Ligériens. « L’essentiel, insiste Jean-Pierre Le Scornet, Vice-président en charge de l’aménagement du territoire et de l’environnement, est que nous puissions instaurer une action cohérente entre les différents outils, que ce soit les Fonds européens ou bien les actuels outils régionaux ou nationaux, et que nous portions ensemble une vision plus transversale et équilibrée possible du développement de nos territoires. »

 

Page 47 sur 55«4546474849»

Lycée de l’Île de Nantes : des conditions de travail optimales pour encourager la réussite de nos jeunes

{rsmediagallery tags=”Inauguration lycée île de Nantes”}

Chaque année, la rentrée scolaire représente un jour particulier pour les élèves, leurs parents, les professeurs, et toutes celles et ceux qui contribuent quotidiennement à améliorer la vie des élèves, partout sur notre territoire. Ce vendredi 5 septembre était d’autant plus particulier que c’était enfin l’heure d’inaugurer le nouveau lycée de l’île de Nantes. Ce lycée possède une capacité d’accueil de 1600 élèves et propose un enseignement général, technologique, professionnel, ainsi que des formations post-bac, une section internationale américaine et deux sections binationales allemand et espagnol. C’est donc un lycée résolument tourné vers le futur et avec « l’esprit grand ouvert » comme on aime le dire en Pays de la Loire. Il s’agit en effet d’un modèle d’écoconstruction répondant à des exigences de Haute Qualité Environnementale (HQE) : isolation très performante, construction bois, panneaux photovoltaïques, récupération des eaux de pluie… Cela fait du lycée de l’île de Nantes l’un des plus grands bâtiments à énergie positive de France.
L’émotion était palpable parmi les officiels, les professeurs, les élèves et leurs parents, car cette inauguration marquait l’aboutissement d’un long processus : le travail de concertation avec tous les partenaires de ce beau projet a été entamé en 2005 ! Les nombreux élu-e-s régionaux présents étaient ravis de pouvoir explorer ce nouvel établissement, qu’eux aussi espéraient et attendaient depuis longtemps. La construction de plusieurs lycées est un engagement fort de la campagne de 2010 : rappelons-le, investir dans les lycées c’est investir pour nos jeunes et leur avenir. Jacques Auxiette l’a d’ailleurs souligné lors de son discours : « avec 15 000 élèves supplémentaires en Pays de la Loire d’ici 2015, l’argent public n’est jamais aussi bien investi que quand il prépare l’avenir ! »
C’est le troisième lycée inauguré depuis 2010, et deux autres verront le jour dans les prochaines années : Carquefou (44) et Beaupréau (49). Ce ne sont donc pas moins de cinq lycées qui auront été construits en Pays de Loire sous la houlette du président Jacques Auxiette et sa majorité ! C’est une priorité qui s’est concrétisée : que tous les jeunes Ligérien-ne-s puissent avoir accès partout sur le territoire à un enseignement de qualité dans un lycée public. Mais l’implication du Conseil régional dans l’éducation et le bien être des jeunes Ligérien-ne-s va bien au-delà ! La Région investit ainsi beaucoup dans la rénovation de l’ensemble des lycées du territoire, mais également dans des mesures sociales telles que la gratuité des manuels scolaires, le « Pack 15-30 », l’Ordipass … Donner aux jeunes Ligérien-ne-s toutes les clés de la réussite, tel est l’engagement du Conseil régional des Pays de la Loire depuis 2004.

Comme l’ont constaté Jacques Auxiette, et Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional, ainsi que de nombreux élus en allant visiter plusieurs lycées, CFA, et IFSI, cette rentrée scolaire a été un succès ,à Nantes et dans son nouveau lycée, mais aussi partout sur le territoire régional.

 

La rentrée dans les établissements des Pays de la Loire, c’est en photos et c’est par ici :

{rsmediagallery tags=”visites de rentrée lycées 2014″}

Extension de la Caution Locative Étudiante : une bonne nouvelle pour l’autonomie des étudiants

Extension de la Caution Locative Étudiante : une bonne nouvelle pour l’autonomie des étudiants

Pass logement - Région Pays de la Loire

Depuis la rentrée 2013, certain-e-s étudiant-e-s ont pu bénéficier de la CLÉ, Caution Locative Étudiante. Inspiré de politiques menées à l’échelle régionale, comme en Pays de la Loire avec le pass Logement issu du Pack 15-30, ce dispositif national vient soutenir les étudiant-e-s dans leur recherche de logement en apportant une garantie financière lorsqu’ils ne peuvent en fournir.

Après une année d’expérimentation dans quatre régions, cette politique, initiée par Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, se voit étendue et généralisée à l’ensemble des étudiant-e-s qui en ont besoin : en difficulté financière, issu-e-s de familles monoparentales, étudiant-e-s étrangers…

Encadré par le CROUS, ce système de caution permet de restaurer la confiance entre locataires et propriétaires, qui trouvent en l’État une garantie financière prête à régler d’éventuels impayés jusqu’à 10 mois. C’est aussi un outil de responsabilisation des étudiant-e-s, en leur demandant une cotisation correspondant à 1.5% de leur loyer annuel.

Le Conseil régional des Pays de la Loire, quant à lui, renouvelle pour la quatrième année son dispositif Pack 15-30 pour les lycéen-ne-s et apprenti-e-s Ligérien-ne-s, dont le Pass logement, complémentaire à la CLÉ dans les situations où celle-ci ne suffit pas. Le logement étudiant reste par ailleurs une priorité en Pays de la Loire, et pas uniquement en période de rentrée scolaire : en janvier dernier, les élu-e-s régionaux ont adopté les 15 nouvelles mesures portées par la majorité, dont l’investissement de 7 millions d’euros pour rénover 550 logements étudiants.

Une bonne nouvelle en cette rentrée 2014, qui vient conforter l’efficacité de tous les acteurs de la vie étudiante : par ce travail essentiel sur les conditions de vie des jeunes, c’est bien à leur réussite et à leur épanouissement que le Gouvernement, comme la Région, participent. Cette politique de solidarité est une chance pour les étudiant-e-s comme pour l’ensemble de l’enseignement supérieur : outre le fait de desserrer le frein financier des études, elle participe également à l’attractivité de la France dans le réseau des universités à l’international.

 

 

À consulter :

La page du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dédiée au logement étudiant

Tramway du Mans : Et de deux !

Tramway du Mans : Et de deux !

Olivier Biencourt et Patrick Delpech, à l'inauguration du tramway au Mans

Il y avait beaucoup de monde présent samedi 30 août au Mans pour inaugurer la seconde ligne de tramway sous le soleil, en fanfare, dans la joie et la bonne humeur. L’accueil réservé par les Mancelles et les Manceaux à cette nouvelle ligne prouve leur attachement au développement des transports en commun en Site Propre (TCSP*).

Patrick Delpech, Vice-président du Conseil régional et adjoint au Maire du Mans, a rappelé les raisons pour lesquelles la Région des Pays de la Loire était fière d’être un partenaire privilégié de Le Mans Métropole dans ce grand projet. « Depuis 2004, la Région a pour habitude d’accompagner la ville du Mans et Le Mans Métropole dans ses grands projets d’investissement tels le MMArena ou le centre culturel des Jacobins. Le tramway s’inscrit dans la mesure symbolique prise par notre majorité en 2004, celle du soutien au développement des Transports en Commun en Site Propre. À ce titre toutes les collectivités qui l’ont voulu, ont pu développer ces transports, accompagnées par le Conseil régional. Les deux lignes de tramway du Mans, et son Bus à Haut Niveau de Service à venir ne font pas exception ! Par cet accompagnement, nous affichons aussi notre volonté de soutenir l’investissement des collectivités pour permettre aux entreprises locales d’obtenir de nouveaux marchés et de créer des emplois. Il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour que l’investissement public reste à un haut niveau ». Il a terminé son propos en félicitant et en remerciant Le Mans Métropole pour le choix du tracé du tramway. En effet, s’il faut encore le rappeler, la Région est gestionnaire des lycées et le tramway manceau dessert quatre des six lycées que compte la ville du Mans ! 70% des lycéens scolarisés au Mans peuvent désormais prendre le tramway pour se rendre chaque jour au lycée. Cette rentrée scolaire apparaît donc, plus que jamais, sous le signe de la mobilité !

* TCSP : transport en commun qui emprunte une voie ou un espace qui lui est réservé

Eric Thouzeau, nouveau président d’Air Pays de la Loire

Eric Thouzeau, nouveau président d’Air Pays de la Loire

Éric Thouzeau, 1er Vice-président de la Commission « Aménagement du territoire et environnement » du Conseil régional, a été élu Président de l’association « Air Pays de la Loire » lors de sa dernière assemblée régionale. Cette association, agréée par le Ministère de l’Écologie (elle fait partie des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air – AASQA), et dont la Région est adhérente, est chargée de surveiller et d’évaluer la qualité de l’air dans la région. L’association comprend 4 collèges (services de l’État et des établissements publics / collectivités territoriales / entreprises industrielles / associations de protection de l’environnement, de consommateurs et personnalités qualifiées). Cela garantit le fonctionnement objectif et transparent d’« Air Pays de la Loire ».

Read More

Les Pays de la Loire jouent collectif et gagnent : 1ère Région sportive de France

Les Pays de la Loire jouent collectif et gagnent : 1ère Région sportive de France

Jeudi 22 mai, Christophe Clergeau, 1er Vice-président du Conseil régional, Alain Gralepois, Président de la Commission « Culture, sport, citoyenneté et éducation populaire », et Joël Soulard, Conseiller régional en charge des politiques sportives, étaient à la Barakason, à Rezé, pour signer les conventions pluriannuelles d’objectifs avec les ligues et les comités régionaux sportifs des Pays de la Loire.

Lors de cette cérémonie, Christophe Clergeau a remercié l’ensemble des 1 026 000 licenciés et des 120 000 bénévoles qui font de la Région des Pays de la Loire la 1ère région sportive de France ! L’occasion également pour lui de rappeler que ce prix est aussi le résultat du jeu collectif et de la culture du faire-ensemble mises en œuvre par le Conseil régional, notamment grâce à la Conférence Régionale Consultative du Sport.

Dans le contexte actuel de la réforme territoriale souhaitée par le gouvernement, Christophe Clergeau a également rappelé que la 1ère Région sportive de France ne peut pas être divisée : « Les ligues et les comités sportifs sont un élément essentiel du tissu social : nous devons conserver l’unité des Pays de la Loire ! » C’est d’ailleurs le souhait des acteurs du sport : Yunsan Meas, Président du CROS des Pays de la Loire (Comité Régional Olympique et Sportif), présent le 13 mai lors de la session extraordinaire du Conseil régional, avait rappelé le grand attachement des sportifs à l’unité des Pays de la Loire : une Région qui joue collectif et qui gagne !

Fonds européens : La Région propose un programme d’action à la Commission européenne

L’année 2014 est une étape clé pour les Régions françaises ! Pour la première fois, l’État leur confie la gestion d’une partie des Fonds européens. Une évolution que les élu-e-s du Groupe socialiste, radical et républicains saluent, puisque les fonds FEDER[i], FSE[ii], FEADER[iii] et FEAMP[iv] sont désormais, en partie, ou dans leur intégralité, gérés par les Régions, et donc au plus près des territoires. Il s’agit d’une avancée majeure pour la co-construction et l’implication européenne.

Ce mercredi 2 avril, le Comité régional de suivi des Fonds européens s’est à nouveau réuni, pour finaliser le programme qui sera proposé et défendu devant la Commission européenne. Christophe Clergeau (1er Vice-président du Conseil régional) ne s’en cache pas : « Il faudra batailler coûte que coûte pour défendre nos priorités et les enjeux spécifiques à notre territoire ». Car là est l’objectif de ce transfert de gestion réclamé de longue date par les Régions, les Pays de la Loire en tête. L’échelon régional permet en effet un dialogue et une consultation amplifiés des acteurs ligériens, et ainsi une meilleure prise en compte des intérêts concrets, réels, et locaux : « Notre rôle va bien au-delà de la gestion d’une enveloppe financière. Nous avons la volonté d’être le relais des stratégies et valeurs européennes, de montrer le rôle important de l’Europe dans la vie quotidienne de chacun-e et dans la préparation de l’avenir. Surtout, nous voulons faire vivre le travail de co-construction pendant toute la période de gestion, afin que les orientations politiques s’assoient sur le socle d’un projet de territoire choisi  pour préparer un avenir dynamique, équilibré, juste et solidaire. » précise Christophe Clergeau.

Le total des fonds européens représente 945.5 millions d’euros attribués à la Région pour la période 2014-2020. La Région des Pays de la Loire a déterminé, avec les acteurs du territoire, les axes prioritaires pour lesquels ces fonds seront des leviers de développement. De grandes priorités se dessinent d’ores-et-déjà : 

  • Pour le FEDER, le soutien à la Recherche et l’innovation, à la transition énergétique ou encore à la lutte contre la pauvreté. 
  • Pour le FSE, essentiellement des actions de formations professionnelles à destination des publics les moins qualifiés et les plus éloignés de l’emploi.

En Pays de la Loire, l’approche territoriale sera fondamentale. Il s’agira de solliciter les acteurs de terrain et d’appliquer une méthode similaire à la contractualisation, à l’image de ce qui est fait avec les NCR (Nouveaux Contrats Régionaux). Sur les territoires urbains avec le FEDER, et sur les territoires péri-urbains et ruraux avec le FEADER, le choix se fera au plus près des citoyens. Chacun des territoires devra élaborer sa stratégie de développement durable à sept ans, autour de trois axes forts :

  • l’économie, l’emploi, la formation,
  • l’environnement, la mobilité et la transition énergétique
  • les solidarités territoriales et humaines.

Avec l’ensemble de ces outils, les élus régionaux auront les moyens d’amplifier leurs soutiens aux Ligériens. « L’essentiel, insiste Jean-Pierre Le Scornet, Vice-président en charge de l’aménagement du territoire et de l’environnement, est que nous puissions instaurer une action cohérente entre les différents outils, que ce soit les Fonds européens ou bien les actuels outils régionaux ou nationaux, et que nous portions ensemble une vision plus transversale et équilibrée possible du développement de nos territoires. »

 

Page 47 sur 55«4546474849»
Share This