Nous apprenons ce matin, par voie de presse, que Christelle Morançais, présidente du Conseil régional, et Lydie Bernard, présidente de la commission agriculture, considèrent comme « une catastrophe pour notre agriculture » la conclusion du traité de libre-échange entre l’Union européenne et les pays membres du Mercosur, le grand marché sud-américain.

Quelle hypocrisie !

Lors de la dernière session budgétaire de la Région, pas plus tard que les 20 et 21 juin derniers, les élus du groupe socialiste, écologiste, radical et républicain ont en effet soumis au vote de l’assemblée régionale un vœu invitant les parlementaires français à ne pas ratifier l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada qui arrivera cet été devant l’Assemblée nationale.

Cet accord – le CETA – est pourtant tout aussi porteur de graves difficultés pour notre monde agricole. La perspective de sa mise en œuvre est même bien plus imminente que celle de l’accord avec le Mercosur !

Ce vœu a été rejeté par la majorité régionale, sans discussion sur le fond !

La droite est donc empêtrée dans ses contradictions idéologiques. Pour autant, elle doit cesser de tenir un double discours ! Mme Morançais, soyez enfin cohérente et soutenez notre proposition. Les habitants de notre Région attendent désormais que vous passiez de la parole aux actes.

Eric Thouzeau,
Conseiller régional

Lire notre vœu proposé lors de la dernière session

Share This

Partagez l'article !