Sans fournir aucune explication, Bruno Retailleau a décidé de réduire de 20 % (200 000 € en 2016, contre 255 000 € en 2015) le soutien aux acteurs du numérique à Nantes, et cela sans le renforcer dans d’autres villes de la région.

L’association Atlantic 2.0 représente plus de 250 entreprises et 5000 emplois. Elle anime « la cantine numérique », principal lieu du numérique de la région et organise chaque année le Web2day, 2ème évènement numérique français avec plus de 3000 participants. C’est aussi cette association qui anime « Nantes French Tech », ce label obtenu il y a deux ans et plaçant Nantes parmi les grandes cités du numérique.

« Bruno Retailleau s’attaque à ce qui marche en Pays de la Loire, c’est étonnant et incompréhensible » affirme Christophe Clergeau. « Soutenir les entrepreneurs, développer l’emploi, accompagner la transformation digitale qui touche tous les secteurs économiques et tous les aspects de notre vie quotidienne devrait être la priorité de la région, ce n’est apparemment pas le cas ».

Christophe Clergeau
Président du groupe Socialiste, écologiste, radical et républicain
Conseiller régional

Share This

Partagez l'article !